Ecowork 2018
Mobilité
Performance énergétique
Publié le 1 février 2018

Ecowork à l’événement de Leonard “Le CES 2018, et après ?”

Bonjour à tous,

 

J’ai eu la chance d’assister le 31 janvier à l’événement de Leonard “Le CES 2018, et après ?”, où intervenaient le consultant Olivier Ezratty et Philippe Dewost, directeur de Leonard.

 

Au programme de cette soirée ? Les apprentissages tirés de la présence de Leonard au CES, le Consumer Electronic Show, salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public ayant eu lieu en janvier 2018 à Las Vegas.

 

Voici quelques notes sur les partages de cette soirée qui pourront j’espère vous inspirer.

Bonne lecture !

 

Maison connectée : entre surveillance et assistance

La maison connectée française était bien représentée au CES 2018 avec Somfy, Netatmo, ou encore Legrand qui inaugurait une nouvelle plateforme d’interopérabilité. Quelques startups étrangères ont su tirer leur épingle du jeu, comme Living map, une startup de cartographie numérique en temps réel pour les espaces intérieurs, ou Vayyar, capable sans caméra de détecter le nombre de personnes dans une pièce. Imaginer la maison du futur a amené Philippe Dewost à évoquer la maison connectée de Bruno de Latour, qui fonctionne avec plus de 200 piles et qui n’est donc pas toujours facile à vivre.

 

“La smart city au CES est une smart city en pièces détachées” Olivier Ezratty

 

Voitures autonomes et présentation de nouveaux modes de déplacement

Du côté français, le secteur des transports était bien représenté avec notamment Valeo et Faurecia. PSA n’était présent au CES 2018 que via sa marque de mobilité Free2move.

Navya a présenté le premier robot-taxi sans volant ni pédale.

Valeo a annoncé vouloir surveiller l’intérieur de l’habitacle via des caméras capables de capter l’attention ou l’humeur du conducteur.

La voiture Byton, aux écrans omniprésents qui permettent notamment de reconnaître le visage du conducteur est sortie du lot pour son “branding” réussi et son antenne 5G sur le toit.

Toyota a présenté l’e-Palette, magasin roulant autonome.

Enfin, le stand de Ford pensait le rôle du constructeur automobile de demain : il ne présentait en effet pas de voiture mais affirmait sa position dans la smart city du futur, celui d’un gestionnaire de flottes de véhicules au service de la smart city, qui pourrait par exemple assurer la livraison de colis.

 

Pour en savoir plus:

Retrouvez le live de la soirée Leonard sur le fil Twitter Leonard, l’article de Lydia Babaci sur The Agility Effect, ou encore le rapport d’Olivier Ezratty sur son site.

À propos de l'auteur

Default

Lucie Chartouny

I'm Lucie, the community developer of ecowork! Whether you have an eco-design challenge to solve or wish to help someone else make their city more sustainable, contact me ([email protected]) and I will help you connect with other people to do it !

Date de publication

1 février 2018

Commentaires