0jozwlykyz14kdg bqsmgjl72ejkfbmt4t8yenimkbvvk0ktmf0xjctabnaljim9
Biodiversité urbaine
Publié le 10 octobre 2016

Le citadin et la nature en ville : quelles perspectives pour demain et après demain ?

Appel à contribution pour la participation à une recherche

Place de la nature dans les nouveaux aménagements citadins : de la représentation de la nature en ville à son appropriation

 

1) Appel à contribution

-> Vous êtes à l'initiative de constructions intégrant la vététalisation ?

-> Vous êtes usagers d'espaces végétalisés (jardins partagés, jardins sur le toit, parcs, toits végétalisés etc.)

-> Vous vivez/résidez dans de nouvelles contructions intégrant la végétalisation ?

-> Vous êtes paysagiste, architecte en charge d'un projet de végétalisation de la ville ?

-> Vous êtes une association à l'initiative d'un projet de végétalisation en ville ?

-> Vous êtes en charge de la politique de végétalisation en ville ?

-> Vous êtes chercheur sur le thème " habitants et nature en ville " ?

Si vous avez répondu par l'affirmative à une de ces questions la recherche ci-dessous vous concerne. Nous recherchons des personnes comme vous pour participer à notre recherche.

L'objectif est double :

  • d'une part il s'agit d’obtenir une vision plus fine des modes de vie des habitants pour que la nature soit mieux intégrée aux nouvelles constructions
  • d'autre part il s'agit de comprendre les objectifs d'intégrations de la nature dans le bâti tant du point de vue technique qu'humain par les responsables de projet et de les faire coincider avec les attentes des habitants

 

2) Présentation de la recherche

On voit apparaître aujourd’hui différents termes tels que « circuit-court », « agriculture urbaine », « nature en ville », « végétalisation » dans les discours relatifs à la ville et sa gestion. On assiste également à un essor de l’agriculture urbaine tant par des initiatives habitantes et locales que par des initiatives politiques à plus grande échelle. Il semblerait par ailleurs qu’il y ait un engouement progressif des citadins pour ces nouvelles formes de consommation. Partant de ces constats trois champs de recherche pourraient être investigués selon nous et ce au travers de 3 grandes questions à savoir :

  • Quels facteurs viennent expliquer cette transformation de paradigme ? 
  • Qui sont les personnes à l’initiative de la construction de ces espaces et comment fonctionnent-ils?
  • Quelles perceptions ont les habitants, usagers et non usagers de ces nouvelles formes de nature ? 

D’autre part, de nombreux projets de végétalisations sont peu à peu intégrés aux nouvelles constructions. A ce titre, et à l’aune des résultats de Renauld, (20131) démontrant le dysfonctionnement des installations végétalisées sur les balcons des habitants, nous proposons dans cette prospective de recherche de creuser la question du rapport à la nature des citadins.

Il s’agira plus précisément de comprendre le besoin (ou non) de nature des citadins, le type de nature recherché, dans quel contexte et avec quelle acceptabilité des contraintes associés, etc.

La prospective de recherche qui suit s’attache non pas à répondre à l’ensemble de ces questions mais à formaliser quelques pistes d’actions théoriques et méthodologiques pour 1) comprendre les attentes en terme d’aménagement urbain de nature en ville et 2) favoriser l’émergence et l’appropriation de ces nouvelles formes. Pour cela nous proposons d’analyser plus finement la représentation, l’acceptation et l’appropriation des nouveaux espaces de nature au sein de la ville et plus précisément la place de l’agriculture urbaine et de la végétalisation dans les modes de vie des habitants.

Pour répondre à ces différentes questions plusieurs méthodologies seront utilisées. (entretiens, ateliers créatifs, questionnaire). Il s’agira également de questionner différents publics impliqués ou non dans la conception d’espaces urbains naturels (usagers, non usagers, ingénieurs du bâti, élus, etc.).

Accepterez-vous de relever ce défi avec moi par votre participation ?

 

Pour participer à la recherche ou pour plus d'informations merci de contacter :

Isabelle Richard - Chercheur en psychologie environnementale - ENVIRONNONS - [email protected]

À propos de l'auteur

Data?1476105274

ENVIRONNONS

Date de publication

10 octobre 2016

Commentaires

Fèriel Bissekri

Très belle initiative ! Bravo! Juste une petite faute de frappe dans le 1) Appel à contribution : ''vététalistation'' au lieu de ''végétalisation'' :) Bonne journée.

sabine meleze

Super :) j'ai essayé d'envoyer un mail mais retour.... votre boite est pleine ?

Isabelle Richard

Merci Fèriel !
@Sabine : je n'ai effectivement pas eu votre mail... Je vous donne mon adresse à nouveau en espérant avoir de vos nouvelle : [email protected]
Merci beaucoup !