Img 0573
Biodiversité urbaine
Aider ce défi
Publié le 29 octobre 2015

Comment accorder le cycle de vie des bâtiments avec le cycle de vie du vivant ?

La ville de Paris a pour objectif d'aménager 100 hectares de toîts et murs végétaux d'ici 2020. Une telle initiative peut renforcer les écosystèmes locaux et offrir des avantages tels qu'un meilleur écoulement des eaux de pluie ou des températures urbaines plus fraîches pendant l'été. Pour cela, il est important que les espaces verts créés s'inspirent autant que possible des écosystèmes naturels.

Développer des espaces verts qualitatifs prend du temps. Les écosystèmes présents dans ces espaces doivent pouvoir s'épanouir librement et selon leurs rythmes naturels. Les prises de décisions court termes qui font parfois lois dans les projets de construction peuvent rendre difficile le développement d'espaces verts complexes et résilients. En considérant les cycles de vie complets des bâtiments et des être vivants, quelles solutions innovantes peut-on imaginer pour permettre la création d'espaces verts réellement efficaces dans nos villes? Source : Ville de Paris

Réagir au défi

Pour réagir ou proposer des idées, connectez vous !

Atelier de résolution de défi

23 oct. 12:30
Paris

Pour recevoir le compte rendu de l’atelier, envoyez-nous un mail !

Porteur du projet

Default

Swen Deral

À propos du projet

La Sauge: cultivons notre bien-être

La SAUGE trouve, régénère et entretient des espaces végétalisés en ville et dans sa périphérie

Localisation

Paris, FR

Date de publication

29 octobre 2015

Website

http://www.lasauge.fr